Agenda

04-06.11.2020 Journées internationales de sociologie du travail (JIST)

Les frontières du travail : déplacements, brouillages et recompositions

Les Journées internationales de sociologie du travail (JIST) résultent de la dynamique scientifique d’un large réseau de chercheures (principalement francophones), impliquées dans l’analyse sociologique des évolutions et mutations du monde du travail. Sous l’égide d’un Comité scientifique composé de représentantes des principaux laboratoires et centres de recherche sur le travail, basés dans les pays francophones et au-delà, les JIST proposent tous les deux ans une manifestation scientifique d’envergure internationale, dont l’organisation est confiée à l’un des membres institutionnels.

Ces journées réunissent à chaque fois entre 250 et 600 sociologues du travail, dont une part importante de jeunes chercheures, qui trouvent dans les JIST de précieuses occasions de rencontres, d’échanges scientifiques et de réseautage.

Axes thématiques

La thématique générale des JIST 2020 se déclinera autour de plusieurs objets de recherche ou pistes analytiques, susceptibles de s’agréger en autant d’ateliers thématiques, dont voici une liste (non exhaustive) :

  • Frontières entre les statuts d’emploi (salariat et indépendance, emploi et retraite, formation et emploi, etc.).
  • Frontières entre groupes professionnels et métiers (redéfinition des espaces professionnels, des contenus de travail, des qualifications et domaines de compétence des métiers existants ou en émergence).
  • Frontières « humains / machine » (automatisation, dématérialisation, intelligence artificielle, corps augmentés au travail, etc.).
  • Frontières spatio-temporelles du travail et hors travail (dont définitions catégorielles, articulation et dérégulation des temps de vie, flexibilisation des horaires, espaces de co-working, externalisation / professionnalisation du travail domestique, activités lucratives bénévoles, dont le crowd-funding, etc.).
  • Frontières spatiales de l’activité productive et reproductive (formes de mobilité géographique, délocalisations des entreprises, nouvelles formes de mobilité des travailleurs et travailleuses, expatriation, travailleurs et travailleuses détachées, travailleuses domestiques migrantes, élites cosmopolites, diffusion transnationale des modèles d’organisation du travail, etc.).
  • Frontières catégorielles (intervention des instances publiques dans la définition des catégories, nouvelles formes de dé/régulation des relations professionnelles).
  • Frontières de la mobilisation collective autour du travail (nouvelles formes de luttes sociales, syndicalisme versus collectifs moins formels, zadistes, groupes d’intérêts, réseaux de femmes cadres, de groupes de minorités sexuelles ou ethniques, etc.).
  • Frontières de la prescription et de l’encadrement des activités (brouillage des prérogatives du contrôle et de l’évaluation des performances des travailleurs et des travailleuses, enrôlement des consommateurs et consommatrices dans l’évaluation du travail, etc.).
  • Frontières des méthodes et de restitution d’enquêtes (méthodes audio-visuelles, auto-ethnographie, méthodes collaboratives, data scraping, BD, séries, podcasts, etc.).

Plus d'informations sur le programme


Possibilité de proposer des communications : Envoi d’un résumé de 2500 signes maximum (espaces compris), présentant la problématique, le cadre théorique, les supports empiriques et les principaux résultats. Ce résumé comportera un titre et trois à cinq mots clés. Rédigé de préférence en français (ou en anglais ou en espagnol)

Dates importantes

  • 30 avril 2020 – Date limite de proposition de communication
  • 1er juin 2020 – Réponse du Comité scientifique
  • 1er octobre 2020 – Date limite d’envoi du texte final de la communication
  • 4 au 6 novembre 2020 – Déroulement de l’événement

Contact : jist2020@unil.ch

Plus d’informations sur l'appel à communication

Arrow