Gestion et promotion de la santé (salutogenèse) et qualité de vie au travail

Publié le: 17 novembre 2020



Transition rapide vers le travail à distance pendant la COVID-19 :

une étude des prédicteurs du bien-être et de la productivité des employés


La pandémie de COVID-19 a contraint une grande partie des travailleurs à se confronter au travailler à distance, mais les preuves scientifiques concernant ce qui rend le travail à distance productif et durable restent limitées. Dans ce rapport, Kristen M. Shockley, Tammy D. Allen, Hope Dodd et Aashna M. Waiwood ont résumé les principales conclusions basées sur les données de 498 employés à temps plein, dans différents emplois et secteurs, qui travaillaient à distance pendant la réponse à COVID-19 mais ne le faisaient pas auparavant. Ce rapport vise principalement à répondre à trois questions :

1.de manière générale, quelles sont les variables les plus prédictives de l'adaptation des personnes au travail à distance, du stress perçu pendant le travail à distance et des performances professionnelles pendant le travail à distance?

2.quelles expériences quotidiennes, attitudes, émotions et comportements sont les plus prédictifs du bien-être et des performances quotidiennes?

3.quel rôle jouent des technologies spécifiques dans l'efficacité du travail à distance ?

D’un point de vue méthodologique, l'étude a duré 4 semaines. Les 498 participants ont reçu une enquête quotidienne du lundi au vendredi, qui leur posait des questions spécifiques sur cette journée. Le samedi, ils recevaient une enquête hebdomadaire qui leur demandait de réfléchir aux événements de la semaine entière. Le dernier samedi, les participants à l'étude ont répondu à une enquête de "fin d'étude" qui leur demandait de réfléchir sur la période d'étude complète, qui s'est déroulée entre le 27 avril et le 13 juin.


Résumé des des résultats principaux (p.3) :

  • De manière général, les travailleurs se sont bien adaptés au travail à distance lors du COVID-19.
  • Le sentiment d'isolement social au travail et la nature de l'espace de travail à domicile (c'est-à-dire s'il est confortable et propice à la productivité) sont des indicateurs importants pour prédire l’adaptation au travail à distance.
  • Les travailleurs ont reporté des tensions ergonomiques significatives (douleurs au cou, au dos et au poignet).
  • Les dimensions de l'espace de travail qui semblaient avoir le plus d'importance pour la performance au travail à distance étaient d'avoir un clavier externe, un espace calme, un vrai bureau et un moniteur de taille adéquate.
  • Les prédicteurs les plus constants de la performance et du bien-être au quotidien étaient la technologie, le partage quotidien d'informations liées au travail, le sentiment d'isolement social au travail et la durée des pauses déjeuner.
  • Les travailleurs ont signalé une augmentation de l'utilisation des plateformes de réunion virtuelles, des réseaux privés virtuels (VPN) et des équipements externes (par exemple, les webcams). Les résultats indiquent que la même technologie peut être à la fois propice à la productivité et source de frustration (par exemple, Zoom).


Excellent résumé visuel des prédicteurs principaux à retenir parmis les 60 mesurés pour s'assurer d'une bonne adaptation au travail à distance à retrouver en p.6 du rapport dans sa version courte, également trouvable dans un tweet de Tammy D.Allen (consulté le 17.11.2020).

Egalement, n’hésitez pas à parcourir la page 17 de la version courte de ce rapport, autour des recommandations pour les managers !


Lien vers le rapport dans sa version longue (66 pages) ou dans sa version courte (19 pages), tout deux en anglais : (consulté le 17.11.2020)

Lien vers la source de l'image (consulté le 17.11.2020)

Arrow